Comment bien se servir d’un détecteur de métaux ?

Comment bien se servir d’un détecteur de métaux ?

Pour le loisir et la chasse au trésor, ou pour des raisons professionnelles, vous pouvez être amené à utiliser un détecteur de métaux. Véritable tendance dans les campagnes il y a de nombreuses années, le grand public n’a plus vraiment l’occasion de faire des recherches avec cet objet dans notre société actuelle, d’autant plus que l’utilisation d’un tel appareil n’est pas si simple qu’il paraît, surtout depuis que le code du Patrimoine pose quelques restrictions à son sujet. Réglage, prise en main et articles de loi, passons en revue quelques astuces à respecter pour se servir au mieux d’un détecteur de métaux.

Qu’est-ce qu’un détecteur de métaux ?

Le détecteur de métaux est un appareil qui permet de rechercher des objets métalliques dans le sol, grâce à l’induction magnétique. Prisé dans de nombreux secteurs, des métiers de la sécurité (recherches d’armes ou de bombes) aux militaires, en passant par les chasseurs de trésor, il est surtout utilisé en archéologie, pour retrouver des objets enfouis depuis des siècles. S’il a longtemps pu être utilisé librement, sans aucune restriction, ce n’est plus le cas en France.

Comment prendre en main un détecteur de métaux ?

La détection paraît être un processus assez simple, mais il est pourtant nécessaire d’avoir quelques connaissances, sous peine de ne pas réussir à trouver un seul objet. Ainsi, pour apprendre à connaître votre détecteur de métaux, posez-le sur une surface plate et soumettez-le à quelques objets métalliques de votre choix. Pièce de monnaie, bijoux ou capsules de bières, les possibilités sont nombreuses. Jouez avec la distance de ces objets, pour apprendre les différentes réactions du détecteur et ainsi ne pas vous retrouver démuni sur le terrain.

Un détecteur de métaux se compose de nombreux boutons et fonctions, avec lesquels il est nécessaire de s’acclimater pour obtenir des résultats. Un entraînement avant mise en situation réelle paraît donc être la plus intelligente des façons de procéder.

Une fois sur le terrain de recherche, balayez le détecteur au plus près du sol, de droite à gauche, en évitant de préférence les changements importants de distance entre son disque et ledit sol. Lors de votre balayage, décrivez de petits arcs de cercle, qui ne dépassent pas un m² de surface dans l’idéal.

Sachez que plus les signaux sonores du détecteur sont faibles, plus la profondeur de l’objet trouvé est importante. Les pièces ainsi détectées sont souvent très anciennes.

Peut-on se servir d’un détecteur de métaux sur tous les terrains ?

Comme nous le disions plus haut, la loi pose quelques contraintes quant à l’utilisation d’un détecteur de métaux. En effet, l’article L 542-1 du code du Patrimoine informe que si l’on souhaite se servir d’un détecteur pour une chasse au trésor sérieuse, afin de trouver des objets préhistoriques, historiques, artistiques ou archéologiques, il est obligatoire de détenir une autorisation préfectorale. Tout trésor ou objet rentrant dans les limitations sus-citées, mais obtenu sans cette autorisation, ne pourra devenir la propriété de celui qui l’a découvert.

La loi est incontournable, et certains amateurs l’ont constaté avec leurs trouvailles. Citons par exemple le cas de ce collectionneur, qui avait rassemblé 528 pièces de monnaie anciennes, au gré de ses recherches sur le terrain, pour une valeur totale de 120 000 €. Vous l’aurez compris, son trésor lui a été saisi. Soyez donc vigilant à ce sujet lorsque vous partez à la recherche d’objets précieux et anciens. Pour en savoir plus sur la loi afférente aux détecteurs, vous pouvez lire ce très bon article sur le sujet.

Fermer le menu